«

»

Mai 18

90 jeunes nettoient les plages de Fleury d’Aude. Projet 7ème continent : réduire le plastique pour préserver l’environnement

IMG_20170517_110311

Depuis le début de l’année scolaire, ce sont 90 élèves des collèges Varsovie, Grazailles, Le Bastion et la classe 205 du lycée, qui sont engagés dans le projet « 7ème continent ».

Qu’est-ce que le 7ème continent ? Pourquoi réduire le plastique ? Quelles solutions envisager pour préserver l’environnement et la santé publique ?

Chaque classe a étudié divers aspects du 7ème continent :

en histoire-géographie, SVT, allemand, anglais et technologie pour les collégiens, en enseignement d’exploration SES pour les lycéens.

Une conférence pour comprendre : Le 27 janvier dernier, dans l’amphithéâtre du lycée, M. Georges Grepin, biologiste en Guyane, répondait aux questions des élèves par visio conférence en direct de Cayenne. M. Grepin a participé à la première expédition « 7eme continent », et grâce à lui, le public très attentif a pu comprendre les enjeux de ces particules de plastique qui convergent au gré des courants marins, jusqu’à former des plaques aussi vastes que certains pays d’Europe.

A l’issue de la conférence, rendez vous était pris pour suivre, à l’échelle locale, le devenir des déchets de plastique.

Une action sur le terrain : Ce mardi 16 mai, les 90 élèves et leurs professeurs sont partis en direction de Fleury d’Aude, commune située à l’embouchure de l’Aude. Lors de chaque crue, la commune est confrontée à la gestion des déchets plastiques et quantités de bois flottés charriés depuis l’amont du fleuve.

IMG_8599

Accueillis par Mme Cadena, adjointe au Maire en charge de l’environnement, les élèves ont découvert les enjeux environnementaux et économiques que représentent ces déchets.

IMG_4631

M. Crespo, garde du littoral pour le Syndicat mixte du delta de l’Aude, leur a fait découvrir ce milieux naturel et particulier que représente l’étang de Pissevaches.

Au travail sur la plage : équipés de gants prêtés par le COVALDEM 11, ils ont ensuite nettoyé la plage et les abords de l’étang.

Pour finir, bois flottés et déchets divers ont servi de matériau à des créations artistiques sur le principe du Land art.

Merci à tous pour cette action citoyenne .