«

»

Fév 05

Expo SAMOURAÏ avec les 101 S / L au musée des beaux-arts de Carcassonne

Dans le cadre du projet Mes musées m’intéressent ! et de l’objet d’étude en français Le personnage de roman, du XVIIe à nos jours, les deux groupes de S et de L des 101 ont visité, en ce début février au musée des beaux-arts de Carcassonne, l’exposition Samouraï, Art et symbolisme du Japon, issue de la collection privée de deux passionnés, Gregory Riffi et Xavier Durand ; ces derniers donneront d’ailleurs deux conférences au musée, les vendredis 15 février et 22 mars.

En effet, la figure du samouraï, redoutable guerrier japonais, occupe une place privilégiée dans l’imaginaire collectif en suscitant curiosité et fascination : les armes, les armures, les codes vestimentaires sont autant de témoignages de l’art de la guerre et de la bataille représentés aussi sur les magnifiques estampes où l’on retrouve la représentation de ces objets rares et précieux ; et si le bushido constitue la voie attendue du samouraï, respectueux du code d’honneur, le shido, la voie de la culture et du raffinement des arts est aussi présente dans l’exposition, à travers la cérémonie du thé ou le théâtre nô, ainsi qu’à travers la richesse des objets façonnés par des maîtres artisans d’art.

Nos élèves, accueillis dès la 1e salle par cinq armures scénarisées, ont ainsi pu sentir le souffle épique et esthétique de cette exposition exceptionnelle ; il ont circulé parmi ces objets issus d’une culture traditionnelle millénaire venue d’ailleurs, et observé de près des casques laqués, des masques à l’expression colérique, des plastrons richement ouvragés, des katanas, des tantos, des naginatas, des statues de divinités bouddhistes ou shintoïstes, un palanquin étonnant, des arcs et carquois, des éventails de guerre, des pistolets ou fusils à mèche, des boîtes ou bols à thé, et des masque du théâtre nô.

Enfin chaque élève a choisi et photographié un objet représentatif des ces héros d’un autre temps et d’un autre lieu, qu’il présentera dans son portfolio d’activités personnelles pour l’oral de son bac de français. Les chevaliers n’ont qu’à bien se tenir…

B.Navarro

professeur de Lettres classiques

missionnée au MDBA