«

»

Jan 22

Les nouveautés d’APB session 2016

Au moment de l’ouverture du portail Admission Postbac, il nous a semblé important d’appeler votre attention sur quelques nouveautés susceptibles de provoquer quelques interrogations, voire réactions, de la part de vos élèves et de leurs familles :

Afin qu’aucun élève ne subisse une affectation tardive en raison de choix uniquement sur des filières sélectives ou capacités limitées, chaque bachelier de l’enseignement général devra émettre au moins un voeu sur une licence « libre » de son académie, c’est-à-dire une licence non contingentée, qui dispose d’une capacité d’accueil suffisante pour accueillir tous les candidats qui le souhaitent (identifiée sur le moteur de recherche accessible depuis le dossier du candidat par une pastille verte). Tant qu’ils n’auront pas placé une licence de ce type dans leur liste de vœux, ils ne pourront pas émettre de vœux sélectifs ou de vœux sur des licences à capacité limitée.

Par ailleurs, on constate depuis plusieurs années une concentration des demandes de licences sur quelques filières qui sont de ce fait de plus en plus en tension : droit, psychologie, STAPS et PACES. Afin de faciliter l’admission sur ces filières, une expérimentation nationale est mise en place cette année. Elle repose sur la notion de « vœu groupé » qui rassemble, sur un seul vœu, l’ensemble des licences de la même mention sur un périmètre géographique donné (le plus souvent, l’académie). Il en résulte pour le candidat la nécessité de classer (en sous-vœux) l’ensemble des sites de cette mention. Cela se traduit de la façon suivante dans notre académie :
o STAPS : sites de Montpellier et Font Romeu
o Psychologie : sites de Béziers, Montpellier et Nîmes
o PACES : sites de Montpellier et Nîmes
o Droit : sites de Nîmes, Montpellier, Narbonne et Perpignan
Dans notre académie, la mise en place de cette expérimentation ne devrait pas avoir d’incidence sur l’admission : Droit et PACES n’étant pas en capacité limitée chez nous, les candidats sont certains d’obtenir leur 1er sous-vœu ; psychologie n’a jusqu’à présent pas rencontré de problème et a pu accueillir tous les candidats de l’académie ; pour STAPS, la demande est telle que seul le 1er sous-vœu a des chances d’être obtenu.