«

»

Mai 16

« Les T03S tombent sur un os… »

La classe de T03 du lycée Paul Sabatier est allée le vendredi 19 avril 2019 à Tautavel dans les Pyrénées-Orientales pour poursuivre leurs recherches sur l’hominisation. Là-bas, ils ont retrouvé Vincenzo CELIBERTI. Ce dernier leur a fait découvrir une grotte, la Caune de l’Arago, où ont été retrouvé des os d’animaux et d’humains datant de plusieurs centaines de milliers d’années. La grotte présente un joli panorama et on peut penser que c’était aussi un point stratégique pour les hommes quand ils chassaient.

On notera aussi que la grotte est orientée plein sud, elle est donc bien exposée.

 

Selon V. CELIBERTI, la grotte aurait été visité sur 600 000 ans. On apprend également que la grotte qui mesure aujourd’hui une trentaine de mètres, mesurait autrefois 150 mètres. Elle a perdu 90 mètres car il y a 35 000 ans, il y a eu un effondrement du toit. On tiendra compte de la présence d’une rivière à proximité. Une rivière qui, même en été, n’est pas à sec car des trous vont constituer une réserve d’eau glacée. Pour la chasse, la présence de la rivière est essentielle car c’est là que les proies viennent se rafraîchir. Mais pour la chasse les hommes avaient besoin d’outils. Pour cela ils utilisaient des galets pour pouvoir fabriquer d’autres outils et pouvoirs chasser plus facilement. On peut voir toute la vallée ainsi que le biotope. Le relief est assez vallonné

On apprend aussi d’après la composition géologique que l’endroit s’est formé entre le Jurassique et le Crétacé. La présence du relief vallonné résulte donc de la compression de la lithosphère. On retrouve aussi sur le terrain la présence de schistes.

Selon V. CELIBERTI des hommes auraient habité cette grotte de 690 000 ans jusqu’à -80 000. Ces hommes étaient semi-nomades. D’après nos informations les hommes se déplaçaient dans un rayon de 30 Km. Mais à cette époque la vie est courte, et les chances de survies faibles, notamment à cause d’un climat changeant. Dans cette région, le climat suit un cycle. Le cycle de 100 000 ans commence par un climat sec. Il y a donc peu de végétation. Puis il y a un climat pluvieux. La végétation sera alors plus dense. Les espèces animales seront alors différentes selon les climats.

A chaque changement de climat les hommes devaient donc s’adapter.

Dans cette environnement, l’homme doit chasser pour se nourrir. Pour cela ils avaient besoin d’outils. Ils utilisaient donc du bois et des pierres pour fabriquer des lances et se préparer aux combats aux corps à corps. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, les femmes aussi chassaient. Les hommes avaient 3 occupations :

Des occupations dites rapide (repérage des proies), des lentes (boucheries, chasse), de longue durée (changement de lieu de vie). Mais l’environnement pouvais aussi être hostile avec des animaux féroces qui pouvaient s’attaquer à l’homme.

Le matériel et les pierres utilisés sont différentes selon les environnements, donc on peut retracer le parcours d’un homme selon les matériaux et pierres qu’ils ont utilisés. Les animaux tués pouvaient aussi être un danger. Les animaux pouvaient contenir des parasites donc des maladies pour les personnes qui les mangeaient. C’est aussi une explication à la courte vie des hommes.

Mais cette grotte va en partie disparaître à cause d’un éboulement. C’est pour cela qu’on retrouvera des objets plus anciens au fond de la grotte.

« La valeur d’un objet tient de sa rareté » d’après P.O.TRAVERS. C’est donc pour cela que les objets retrouvés ont une si grande valeur.

Les chercheurs, retrouveront au fond de la grotte des carcasses d’animaux, des squelettes d’hommes, ainsi que 18 mètres d’argile et de sable. Le sable est apparu grâce au vent. Plus tard, une deuxième partie de la grotte sera reconstruite par les hommes.

Il faut aussi savoir que la zone est fortement exposée au vent.

Sur le site, les chercheurs ont retrouvé des dents (incisives) d’un enfant de 3 ans et un enfant de 8 ans. Sur le site on notera la présence de paliers pour différentes fouilles selon l’âge des sédiments.

Sans la moindre nourriture, les hommes pouvaient aussi être cannibales. On note aussi la présence de rituels, une sépulture. En 30 ans de fouille, les chercheurs ont progressé de 15 mètres en longueurs et de 8 mètres de profondeurs.

On verra aussi la présence de failles sur la montagne, ainsi que de traces d’altération.

Après la visite de la grotte les élèves se sont rendu au musée de Tautavel ou ils ont pu en apprendre plus sur la vie des hommes dans cette région il y a 500 000 ans. Ils ont pu voir des représentations des hommes ainsi que des os humains.

Dans l’après-midi, les élèves ont rejoint Anne-Sophie Lartigot-Campin. Elle leur a fait découvrir les coulisses du musée et leur a expliqué son travail.

Tout d’abord elle leur a expliqué comment étaient fabriquées les répliques des os et comment sont conçus les moules. Nous avons aussi pu apercevoir des bandes plâtrées qui vont faire office de représentation du terrain. L’intérêt de cette bande est de montrer comment le sédiment s’est mis en place.

On va alors interpréter le déplacement du sédiment. On utilise ensuite des colorants naturels pour authentifier les pollens.

On notera aussi la présence de sépultures chez les hommes. A.S.Lartigot-Campin utilise une hotte de sédimentologie pour retirer l’argile des os et de l’acide fluorhydrique pour enlever le sable et ne pas abîmer l’os. Elle utilise ensuite des lames de références qui lui servent à identifier les pollens et étudier leurs déplacements.

Pour en revenir au site de fouilles, les chercheurs utilisent des carnets de fouilles ou ils notent les trouvailles ainsi que l’espace fouillé et les outils utilisés.

 

A ce jour sur ce site de Tautavel, ont été découvert 220 000 objets en rapport avec la faune et 151 os. Avec l’étude des pollens, on peut aussi déterminer la nourriture des hommes.

Enfin Tony Chevalier a quant à lui expliqué comment déterminer l’âge des hommes grâces aux dents et au tibia.

Merci aux accompagnateurs, Mme NAVARRO et M. SIMON, de même qu’au responsable du projet M. TRAVERS.

COLL DAMIEN

Elève de T03